VOTE | 84 fans

Seat42f : Max/Nestor

You both portray sort of the saner characters on the show. Are Romero and Dylan getting more swept into the insanity and starting to question their own sanity, or are they still going to be the “voices of reason”?
NESTOR:  I think he may be more of a “voice of reason” than I am. I mean I have my own “voice of reason,” but I do kill a lot of people without due process and Dylan does as well.
MAX:  Yeah, [Dylan] used to kill a lot.
NESTOR: [Laughs] Your kill counts down. What’s going on?
MAX:  Yeah, my kill count is down and I’m starting to wonder why.
NESTOR:  Maybe you’re right.  Maybe they need more sane people.
MAX:  In this season though, Dylan kind of seems to start questioning that — the right and wrong — finally. Certainly with respect to his own family, with his mom and Norman. You’re absolutely right. [Romero] used to go along with the plan because you/Romero kind of still wanted Mom and now you’re seeing her for what she is, I guess.
NESTOR: [Laughs]  Yeah.

So those rose colored glasses are slipping a little bit?
MAX:  For [Romero], they are. I’ve got like three pairs on!  Nestor, what are Romero’s feelings for Norma at this point?
NESTOR:  Without giving away too much, I think it’s safe to say that he’s obviously been smitten for a while — and she’s either incapable of going there or resisted whatever connection we might have had because its too vulnerable for her to open herself up. Obviously she has to think about her dynamic with her son, so there’s that little thing. This year the writers came up with an incredible device by which we’re sort of forced to be together, and then we’ll see what unfolds after that. If forcing us to be together in an unconventional way to be together will pave the way for something more emotional.
MAX:  [Laughs]  The look on your/Romero’s face when Norma says, [SPOILER]. I think it’s great.
NESTOR:  Thanks. Yeah, it was interesting. I played it two different ways. They went with it that way. I gave them an option to say, “Let’s see if I do it with some dread.” Obviously, they went with a more hopeful version of it. Let’s see what time brings it’s in right now and how that relationship, if it does materialize, how it materializes.
MAX:  Yeah. It’s cool you gave them options too because it’s probably going to be one or the other.
NESTOR:  [Laughs]  I don’t know which way it’s going to go. I don’t know.
What about Dylan and Emma (Olivia Cooke)? How is that relationship progressing this season?
MAX:  We left off in Season 3 with Emma needing a lung transplant, and obviously their relationship is sort of beginning. I think we’re going to get to dive into that a lot more and explore that relationship. . . There’s moments in the second episode where part of Dylan starts questioning their relationship and where he stands in her life. Like: does he have a future with her? Obviously, Emma’s a little bit younger than Dylan, and at this point, her future is a little brighter. He’s questioning where he stands and will there be a future. At the same time, there’s this sort of connection that the two of them have that is undeniable.

After the lung transplant, how much of a presence is Emma’s illness or overcoming that illness going to have on the show?
MAX:  I think the recovery is going to have — obviously, it’s going to be a big piece. Recovering from that kind of surgery is obviously a tremendous sort of thing to get over, but it’s definitely going to have an impact. I think because of her new situation, it starts to put Dylan and Emma in a position of wondering if there is other things they can do now. Other places they can go, other places they can see, other things they can do. While she’s recovering, there’s obviously also hope now because she has been given this second chance.

I hope that they can escape White Pine Bay before the end.
MAX:  [Laughs] Yeah, hopefully.

Is Dylan’s fate firmly tied to his brother and his mother at this point, or is he willing to get out while he can?
MAX:  No. I think part of it is that he is obviously tied to them.  He has this guilt and all these things that come attached to him knowing that his brother is basically losing it. He really obviously feels sorry for him and he feels sorry for his mom. At the same time, I think Dylan is starting to reach a point in his life where he’s realizing that that he can only do so much and at some point he has to live his life. We get to see him start to deal with that inner battle that he has to face.
NESTOR:   I think also with Emma in your life now — I think you start to see the world in a different way, through a prism of some kind. Maybe there is normalcy out there beyond my family. My there is some kind of hope for [them] — even though her situation is not exactly typical. At least emotionally, it’s a lot more traditional than what you’ve been dealing with at home.
MAX:  Definitely.  He’s finally … It doesn’t have the ups and the downs and the roller coasters like he’s always had with Norma and Norman. He actually sort of has, even though it’s an emotional one, he has some sort of stability, which is huge for him.
NESTOR: It goes back to your earlier point. You are right. I think, thank God, at the very least, for Dylan’s hope of relationship between Dylan and Emma to give the viewers some positive hopeful outlook within this very complex dynamic. I think that is a great thing that the writers have done. We’ll see if that’s the case for Romero and Norma. Time will tell.

Does Romero think Norman can be helped?
NESTOR:  I think he’s seen enough dealing with mental illness through the prism of a sheriff. He’s seen how tough a road that is. I think he’s also colored by his love for Norma, or that colors the way he views it. He wants to believe that he can help. I think he does, with professional help. We’ll see. We’ll see what happens. Perhaps with his own personal connection with them, I think he’s hopeful maybe he can turn him or he can help them in some way.

Up until this point, I think the show has portrayed Norman as a sympathetic character. But in this next season, we see him as very sinister type of figure. How much does the show lean into that?
NESTOR:  Yeah. Without giving too much away, I think we are definitely going to see a transition in Norman this season. I don’t think we’re saying anything that is not … I mean, we’re building up to the film, in essence, or an element of the film. I don’t know how close we’re going to get to that. I think certainly in terms of the persona of Norman Bates, we’re seeing him grow up from a young boy troubled, completely unaware of his blackouts, of his tendency he has, to a young man. Who knows? Maybe at some point, we’ll see him become a man. We’ll see whether it becomes more calculating or not, whether he’s now fully aware of what he’s capable of or what he has done and whether or not he starts to manipulate. He’s incredibly bright, whether he uses his smarts to get around things. That’ll be the fun part for all us viewers.

Norma is the master manipulator. Do you think Romero is aware of the way he’s being manipulated and is he okay with it because he loves her?
NESTOR:  I think he knows it — that she manipulates him. I think his thing with her has always been about trust. He can read through it. All he wants her to do is just trust him. Once that barrier is down, she won’t have to lie and do all that stuff. Again, he’s got his own secrets. As much of a straight-shooter as he thinks he is, he hides quite a bit, even from her. They are both control freaks. They are both manipulators. I think that’s probably why they are drawn to each other. That’s one reason.

At think point, how many bodies do they think Norman has actually put in the basement or wherever he might be disposing them?
NESTOR:  Without giving anything away?  So far, the ones that have been called into question are Blaire Watson (Keegan Connor Tracy), absolutely. We know about [Norman’s] father, at least. Romero knows about his father. Those are the two that we know for sure . . Tracy [Spiradakos]’s character is the other one from last year — the two women who were killed — we’re not sure. We know it wasn’t Norman. But the two that we know of, Romero definitely suspects are Blaire Watson and the father he knows about. Beyond that, I don’t think I could say.

How does Dylan come back into Norma and Norman’s storyline? So far, he seems sort of removed with Emma.
MAX:  Yeah, I think, I don’t know if I should talk about this, but at one point, Dylan gets a phone call from Norman. That’s kind of one of the first moments where he realizes there are big issues. What they talk about on the phone, sort of sparks Dylan to go, “Okay. Things are obviously a mess. I know I have everything going on with Emma right now, but I have to get back home. I have to get back to my mom and Norman and figure this out.” Neither one of them are ever really telling Dylan the truth, or at least all of it. He’s trying to figure out who’s really the crazy one here. That’s sort of the beginning of bringing him back drawn into the family.
NESTOR:  There is an event in the first episode that triggers a lot of what you/Dylan go through, without giving too much away, that sends you on a journey to investigate — including your own brother.

Does that mean we’ll start to see your characters Romero and Dylan interact more and compare notes?
NESTOR:  I’d love to see that happen. I think it’d be fine. I think I tried last year, but you/Dylan didn’t bite on my proposal. Maybe you’ll join me this year. I don’t know.
MAX:  Yeah. Maybe towards [the end].
NESTOR:  [Laughs]  So far, our worlds haven’t collided. I only see Max in between scenes.

From what we have seen, Romero might get the chance to be closer to the family this year.
NESTOR:  I don’t want to give anything away. We’ll see.

What is it like one those days when you’re working with Freddie and he’s doing those scenes. How is it for you as an actor?
MAX:  When he’s Norma [aka “Mother”]?  It’s a lot of fun. I love doing scenes like that, in general, whether I’m the one who gets to do it or somebody else is. It’s such an interesting thing to play these different bits. We also know Vera and Norma so well at this point to know what some of her little quirks are and things that she does. It was fun. He and I sat there on the scene and said, “What if I do this? What if I do this?” Obviously, he came with this whole idea —
NESTOR:  Doesn’t he sometimes have Vera tape-record lines so he can hear her voice?
MAX:  Yeah, so he can hear her voice. One of the things that I threw in was when he pulls out the black berries … Vera as Norma always says, “I baked a beautiful pie.” Beautiful this, beautiful that. You have to call the black berries beautiful.
NESTOR:  That’s actually very Australian.
MAX:  Is it?
NESTOR:  They call food beautiful. My wife is from Australia. I go to a shop and everybody is talking about how food is beautiful. I don’t know. The British, maybe.
MAX:  It’s fun. So far this year, I don’t know if I get to see it yet. There’s plenty of time though.
NESTOR:  We’ll get to see this year for sure. But maybe not for our characters.
MAX:  If my memory is right, Romero hasn’t seen Norma as Norman as Norma, but Dylan has.

Sort of the fun of this season, well maybe fun isn’t the right word, but seeing Norman trying to twist it all back on Norma — like all the issues he’s been having, and putting that back on her. Can you talk a little bit about adding that element to the show?
NESTOR:  That was in the second episode. It’s a very strong episode. Yeah, Norman’s so delusional that he actually implicates his mom in all the things that he is involved in. He starts piecing it together. It’s a great piece of writing, and so beautifully done by both of them.

Is that something we see continue, that he keeps trying to spin this back on Norma, and saying she’s the crazy one?
NESTOR:  I think you’ll see more of it. You’ll definitely see more it, for sure. He’s still delusional. I think there might be a light bulb moment, but not for a bit. There will be though. I’m giving away too much. . .  It’s sort of like Norman’s so delusional that he actually implicates his mom in everything that he’s involved in. He starts piecing it together and it’s just a great piece of writing and so beautifully done by both of them.

Romero had a very violent reaction last year when he was compared to his father. Can you talk about that?
NESTOR:  Bob Paris (Kevin Rahm) brought that out.  It’s something I talked to Kerry [Ehrin] about, his history.  He was in the Marines and I think he went into the police force with some idealistic notions of justice and doing things a different way in White Pine Bay than his father had done. But he soon fell onto the reality of politics and having to work with the system. We talked about developing his own sense of justice and sort of being as comfortable as much as he could be with his own paradigm of morality and justice and being the judge and executioner, all in one.

 
Each season seems to explore a different part of White Pine Bay, whether it is the politics or the pot farming.  Is there anything else that’s going on that the show is going to explore this season? 
NESTOR: We do. What’s great about the season is that we explore mental health. It doesn’t sound so cinematic, but really the way that it has been written explores treatment and I think it needed to be addressed at some point. At some point Norma has to realize, “Okay I obviously can’t let this go on.” So we do explore that in depth and it’s beautifully done and that’s the world.
MAX: And love. I think just love as an entire theme is totally explored.
NESTOR: Absolutely. This is a lot of payoff for what has been set up as far as relationships, dynamics and also with respect to Norman’s mental health.
 
What do you look forward to the most about directing [your episode]?
NESTOR: It is such a gift to get to direct and also to work with the material as an actor. It’s such rich material.  To try and do it justice as a director, it’s a little daunting because you want to deliver with what’s been written and hopefully add something to it. When we have a cast, like these guys, it makes it a lot easier. And the writing, when it’s so strong, you almost just want to let it play and not have to mess with it too much. We also have a phenomenal crew and I’ve had amazing help from them. I did direct last year and then I got to again this year, and there is new crew members and just helping me — especially at the top of the line. And someone else gets to talk about that, right, Max?
MAX: [Laughs] Yeah, but that’s not until next year. I just blew that [chance this year]. Honestly, having all of them here for almost like for almost four years now, nobody prepares more and does more homework and obsessed in a good way over the directing and everything having to do with his episode than Nestor. So it’s kind of like this awesome thing because he gets a little crazy.  But it’s unreal because your love for the show in general and how much he cares about every single thing and every little tiny detail so it’s awesome. We get to see how much not only he loves acting, but he loves directing as well and he’s great at it. Last year’s episode showed and I’m sure this episode will be just as good.
NESTOR: Aww, thanks. It’s a treat and you’re going to get to do it. It’s truly just a gift and that part is absolutely not lost on me. To get to work with ridiculous talent all across the board is extraordinary and also just incredibly generous people — just a giving group.
MAX: And we do have a great crew too. Our crew is awesome and everybody I feel like too, in the crew, they all care. Everyone cares when someone is directing.
NESTOR: Everyone has ownership of the show. You feel it. People have given up other jobs just to stay on board are the crew members that we just value and love. I know that I’m speaking to people in the office and we all agree that we’re so spoiled. We’re going to have a rude awakening when it’s all over because other shows don’t run like this normally. We get scripts 3-4 months in advance. That just doesn’t happen and the scripts are so well written and so rich. Everything is layered and that is attributed to Kerry and Carlton and all our writers. It’s going to be hard to leave the show.
 
What is it like sharing up that dynamic of actors that you’ve been opposite of and then turning that around and them directing your performance?
NESTOR: You learn a lot about actors when you have to ask them to do something.  But it’s a very giving group. It’s a process. Freddie has done a lot of homework.  A lot of homework.  So he comes in extremely prepared with some ideas. Vera will prepare, but do more broad strokes and really will rely more on director during the day just to guide her. She also has so much material and so many big speeches and a lot of it is catch-up for her. But hers is a bit more on the spot kind of stuff. Max, you’re more like Vera.
MAX: I’m kinda somewhere in between. I’ll do the homework, but I don’t ever commit to something before I get there because I’ve always noticed in this industry that stuff can change the day of.  Like they come in and they hand you 8 pages and they’re like, “Here. This is what you’re doing.” And you’re like, “But I just learned these 8 pages!” You know? So for moments like that I have it all prepared, but I feel like sometimes if I kind of hammer it into myself, I feel like I’m going to play it one way. Honestly, you just never know how another actor is going to do something. What they’re going to bring, what they are going to do and how the scene is going to change and all of a sudden it starts here and then you end up over here and you are like “Wow, that’s not how I saw it, but it’s actually much better this way.”
NESTOR: Yeah, and you sort of went with it.  Vera’s like that too. She will have prepared a lot emotionally, but there is plenty of wiggle room for her. Freddie does too. I think most of it is his accent.  So he’s got that issue to work on and he’s so amazing at it so. I don’t know about Olivia. What’s her process?
MAX: I don’t know. I don’t know what her process is. I mean she has to work on the accent also.
 
What was the process to getting you to direct an episode?
MAX: I really wanted to direct and it kind of came just about this off season. Carlton [Cuse] and Kerry called me and said, “Hey, do you want to direct an episode?” I was like, “Yeah, I’d love to: and they said, “You know, we probably don’t have room in Season 4, but like we can make sure you get to direct an episode in Season 5.” I was like, “Awesome. I don’t care what episode whatever. Put me in.” So it is probably also probably a blessing in a way that it was not this year because I have an 11-week old.  Like I’m trying to absorb that as much as possible and directing is probably not an easy thing and it requires a lot of work and a lot of preparation and at this point in time it’s important that I am home as much as possible during this time and with him as much as possible, and as difficult as it already is just acting. So then I’ll get into it [directing] next season. It allows me to get some sleep, start early and the start shadowing everybody and get into it.
 
Do you feel like your actor’s brain works with your director’s brain? Are they independent of each other?
NESTOR: I’ve only done it once, so we’ll see what happens next time. The first time, that’s what I relied on.  Like that is all I know. So I just approached the season from the prism of an actor. I write as well a little bit, but really through the objectives of an actor in each scene and that is where I try with the help of the crew and say, “Okay, that’s what the scene is about. This is what each character wants.” Then I’ll come up with a shoot list and then they’ll come up with a different one and I’m like, “That is so much better. Let’s go with that one.”
MAX: It’s great the way that they kind of bring this [perspective] because you’ll end up with a lot of directors who are pretty much just technical directors, which is great but as an actor it’s refreshing to be able to have a director who is an actor and who can relate to you and to the characters and all these things. So in a way, I think it ends up being really helpful because he sees it from your point of view. Then there’s times when I’m like, “Nestor, that’s not how I do it bro.”
NESTOR: [Laughs] I gotta tell you, there were a few moments where they were like, “Oh you’re directing?” or like, “Oh my gosh. I gotta take notes from YOU now?”
MAX: Yeah, I gave him crap for probably the first day for sure. Like, “Don’t come over here and tell me how to do this scene, buddy. You just set up the camera over there and you get your shot.”
 
Is there anything that you can tease that you’re really excited that you get to do in your episode as a director?
NESTOR: It’s interesting. Last year, the episode that I got to direct, there was a lot of activity. There was a big stunt. There was a lot of company moves or moving all over the place. That was a challenge in that way. It was a more physical show and a lot happened in that episode. There was a lot of movement, action movement and story plot movement. This one is a much more quiet episode, which I love. So now I get a chance to get a sense of what that world is like. Not that the other one wasn’t as nuanced, but it is more two-handers in a lot of scenes — two people manipulating each other  — so I’m really looking forward to that.  As an actor, that’s stuff I gravitate to — those scenes. So, hopefully, I won’t screw up.
 
BATES MOTEL has been confirmed for five seasons. Do you feel like you are racing towards a a cliff or is it more of a slow-burn?
NESTOR: We don’t know where that cliff is individually for each character or even if there is one for the show. We don’t at any point know. Honestly, we haven’t been told that. There are some broad strokes, but certainly not individually, where any of us land.
MAX: Obviously, they have an idea.  But I think there are also pieces that they are still sort of fine-tuning and finding as we go alone.
NESTOR: There are moving parts for sure. That happened to us on LOST. The writers and Damon [Lindelof] had an idea certainly where they were going to end it.  But there are a lot of moving parts in between it and I think that they’ve always had a notion of how they’re going to end it. There’s definitely pieces that move all the time.
 
As you approach that destination, do you get more nervous for your character as time goes on?
NESTOR:  [Laughs] You never know. You never know what can happen or what is around the corner. So I guess that’s what is exciting for us as much as it is for the viewers — that they do take big risks, not the show, but the writers. So it can be a wonderful day or a not so good day for us.
 
What are you most excited for people to see in the fourth season that they might not have seen before on the show?
NESTOR: Well, tonally it’s different. It’s a different season. I think there’s a lot of manipulation certainly from the part of Norman. We’re seeing his transformation to Norman Bates from “Psycho.” But they also told me, and what Max says is true, that there is a lot of love. So this is a moment where the show can breathe and give the viewer, well maybe for some, maybe a pay off emotionally. So we’ll see the difference.
MAX: Well, not losing the “Psycho” aspects of it, I think that for myself, as like a viewer, that I’ve kind of been excited about it just sort of watching Norman essentially lose it more and more. So Season 4 is really the season where you start getting that.
NESTOR: He’s not as innocent anymore.
 
Do any of your characters feel individually threatened by Norman at this point?
MAX: I think maybe in the beginning I, as Dylan, feel a little bit and then I think maybe Dylan relaxed a little bit on that in this season also.
NESTOR: I would rather not tell you. I’ll let you know that my interaction with him is fairly minimal in the first two episodes without giving away what happens to him. I think in the back of his/Romero’s head is that he feels there is definitely a threat to his mother. Romero feels like there is a threat to everyone around [Norman].
Ecrit par maelysmiss 

Traduction

Vous jouez en quelque sorte deux des personnages les plus sains de la série. Est ce que Romero et Dylan vont basculer un peu plus dans la folie et commencer à remettre en question leur propre santé mentale, ou vont-ils toujours être les "voix de la raison"?
NESTOR: Je pense qu'il peut être plus une "voix de la raison" que je le suis. Je veux dire que j'ai ma propre "voix de la raison", mais je tue un grand nombre de personnes sans procédure régulière et Dylan le fait aussi bien.
MAX: Oui, [Dylan] il l'utilise beaucoup  pour tuer .
NESTOR: [Rires] Où en est ton compte à rebours. Qu'est-ce qui se passe?
MAX: Ouais, mon nombre de tués est en baisse et je commence à me demander pourquoi.
NESTOR: Peut-être que tu as raison. Peut-être qu'ils ont besoin de gens plus sains.
MAX: En cette saison cependant, Dylan commencer à s'interroger sur- le bien et le mal - enfin. Certes, par rapport à sa propre famille, avec sa mère et Norman. Vous avez absolument raison. [Romero] l'utilise pour aller de pair avec le plan parce que toi / Romero a toujours voulu "mother"et maintenant tu vas la voir pour ce qu'elle est, je suppose.
NESTOR: [Rires] Ouais.

Ainsi, ces lunettes roses glissent un peu?
MAX: Pour [Romero], ouais. J'ai trois paires ! Nestor, quels sont les sentiments de Romero pour Norma à ce point?
NESTOR: Sans en donner trop, je pense qu'il est sûr de dire qu'il a manifestement été tumultueux pendant un certain temps - et elle est soit incapable d'y aller ou de résister à une connexion que nous aurions pu avoir à cause de sa difficulté à s'ouvrir. De toute évidence, elle doit penser à elle , à la dynamique avec son fils, donc il n'y avait que peu de chose. Cette année, les écrivains sont venus avec un dispositif incroyable par lequel nous sommes en quelque sorte obligés d'être ensemble, et ensuite nous verrons ce qui se déroule. Si on nous force à être ensemble de façon non conventionnelle ,ça ouvrira la voie à quelque chose de plus émotionnel.
MAX: [Rires] Le regard de Romero quand Norma dit, [SPOILER]. Je pense que c'est super.
NESTOR: Merci. Oui, c'était intéressant. Je l'ai joué de deux manières différentes. Ils sont partis sur cette façon. Je leur ai donné une option pour dire: 'Voyons voir si je le fais avec une certaine crainte." De toute évidence, ils sont allés avec une version plus optimiste. Voyons  ce que le temps apporte  et comment cette relation, si elle se concrétise, se matérialise.
MAX: Ouais. c' est cool  de leur donnéertrop d'options, car ça va probablement être l'un ou l'autre.
NESTOR: [Rires] Je ne sais pas où ça va aller. Je ne sais pas.
 

Qu'en est il de Dylan et Emma (Olivia Cooke)? Comment cette relation se déroule cette saison?
MAX: Nous sommes partis dans la saison 3 avec Emma ayant besoin d'une greffe du poumon, et de toute évidence leur relation a en quelque sorte commencé. Je pense que nous allons plonger et explorer cette relation. . . Il y a des moments dans le deuxième épisode où une partie de Dylan commence interroger leur relation et où il se retrouve dans sa vie. at-il un avenir avec elle? De toute évidence, Emma est un peu plus jeune que Dylan, et à ce stade, son avenir est un peu plus clair. Il s'interroge sur le moment où il se trouve. Dans le même temps, il y a ce genre de connexion que les deux ont et c'est indéniable.

Après la greffe du poumon, combien la présence de la maladie d'Emma ou surmonter cette maladie aura un impacte sur la série?
 
MAX: Je pense que le premier épisode sera- de toute évidence, un gros morceau. La Récupération de ce type de chirurgie est évidemment énorme, mais il va certainement y avoir un impact. Je pense à cause de sa nouvelle situation, il commence à mettre Dylan et Emma dans une position de se demander s'il y a d'autres choses qu'ils peuvent faire maintenant. D'autres endroits où ils peuvent aller, d'autres endroits qu' ils peuvent voir, d'autres choses qu'ils peuvent faire. Alors qu'elle se remet, il y a évidemment aussi l'espoir maintenant parce qu'elle a une seconde chance.

Je souhaite qu'ils puissent s'échapper à White Bay Pine avant la fin.
 
MAX: [Rires] Oui, je l'espère.

Est-ce le sort de Dylan qui est fermement attaché à son frère et sa mère, ou est-il prêt à sortir de tout ça?
 
MAX: Non, je pense qu'une partie de lui  est évidemment lié à eux. Il a cette culpabilité et toutes ces choses qui viennent à lui sachant qu'il est en train de perdre son frèr. Il se sent évidemment désolé pour lui et il se sent désolé pour sa mère. Dans le même temps, je pense que Dylan commence à atteindre un point dans sa vie où il se rendre compte qu'il ne peut plus faire tant et à un certain moment, il doit vivre sa vie. Nous apprenons à  voir commencer à faire face à cette bataille intérieure .
NESTOR: Je pense aussi avec Emma dans sa vie maintenant - je pense que vous commencez à voir le monde d'une manière différente, à travers un prisme. Peut-être qu'il est normale d'être loin de sa famille. il y a une sorte d'espoir pour  même si sa situation est typique. Au moins émotionnellement, il est beaucoup plus traditionnel que ce que vous avez à faire affaire .
MAX: Certainement. Il est enfin ... Il n'a pas les hauts et les bas et les montagnes russes comme il a toujours eu avec Norma et Norman. Il a fait en quelque sorte, même s'il est dans  l'émotion,  une sorte de stabilité, ce qui est énorme pour lui.
NESTOR: Je vai revenir à votre point plus tôt. Tu as raison. Je pense que, Dieu merci, pour l'espoir de Dylan la relation entre Dylan et Emma donnera aux téléspectateurs une certaine perspective pleine d'espoir positive au sein de cette dynamique très complexe. Je pense que c'est une grande chose que les écrivains ont fait. Nous allons voir si cela est le cas pour Romero et Norma.
Le temps nous le dira.

Est-ce que Romero pense que Norman peut être aidé?
 
NESTOR: Je pense qu'il a vu assez de la maladie mentale à travers le prisme d'un shérif. Il a vu comment  il est. Je pense qu'il est également  acidulé par son amour pour Norma,. Il veut croire qu'il peut aider. Je pense qu'il  le fait, avec l'aide des professionnels. Nous verrons. Nous allons voir ce qui se passe. Peut-être qu'avec sa propre connexion personnelle avec eux, je pense qu'il est plein d'espoir peut-être qu'il peut le changer ou peut les aider en quelque sorte.

Jusqu'à ce point, je pense que la série a dépeint Norman comme un personnage sympathique. Mais dans cette prochaine saison, nous le voyons très sinistre. Combien la série s'est penchée là-dessus?
 
NESTOR: Ouais. Sans donner trop, je pense que nous allons certainement voir une transition de Norman cette saison. Je ne pense pas que nous disons, ... Je veux dire, nous construisons sur le film, en substance, ou un élément du film. Je ne sais pas à quel point nous allons arriver à cela. Je pense certainement en termes de personnalité de Norman Bates, nous voyons grandir un jeune garçon troublé, complètement inconscient de ses pannes. Qui sait? Peut-être qu'à un moment donné, nous allons le voir devenir un homme. Nous allons voir si maintenant  il est pleinement conscient de ce qu'il est capable de  faire ouet si oui ou non il commence à manipuler. Il est incroyablement lumineux, il utilise son intelligence pour contourner les choses. Ce sera  fait  partie du plaisir pour nous et tous les téléspectateurs.

Norma est le maître de la manipulation. Pensez-vous que Romero est conscient de la façon dont il est manipulé et est-il d'accord avec ça parce qu'il l'aime?
 
NESTOR: Je pense qu'il le sait - qu'elle le manipule. Je pense que le truc avec elle a toujours été une question de confiance. Il peut lire à travers elle. Tout ce qu'il lui veut faire est simplement de lui faire confiance. Une fois cette barrière baissée, elle ne devra pas mentir et faire ce genre de choses. Encore une fois, il a ses propres secrets. Comme beaucoup ,il pense qu' il cache un peu. Ils sont tous les deux maniaques du contrôle. Ils sont tous deux manipulateurs. Je pense que c'est probablement la raison pour laquelle ils sont attirés . C'est une  des raisons.

Quand j'y pense, combien de corps pensent-ils que Norman a effectivement mis dans le sous-sol ?
 
NESTOR: Sans rien donner ? Jusqu'à présent, ceux qui ont été tués sont Blaire Watson (Connor Tracy Keegan), absolument. Nous connaissons le père [Norman], au moins. Romero connaît son père. Ce sont les deux que nous savons . Le personnage de Tracy [Spiradakos] est l'autre de l'année dernière - les deux femmes qui ont été tuées. Nous savons que ce n'était pas Norman. Mais les deux que nous connaissons, Romero  a certainement des suspects pour Blaire Watson et le père . Au-delà de cela, je ne pense pas que je pourrais le dire.

Comment Dylan revient dans l'histoire de Norma et Norman? Jusqu'à présent, il semble qu'avec Emma.
 
MAX: Oui, je pense, je ne sais pas si je dois en parler, mais à un moment donné, Dylan reçoit un appel téléphonique de Norman. C'est l'un des premiers moments où il se rend compte qu'il y a de grandes questions. Dylan se dit, "Okay. Les choses sont évidemment un gâchis. Je sais que je te dois tout ce qui se passe avec Emma en ce moment, mais je dois rentrer à la maison. Je dois retourner voir ma mère et Norman. "Aucun des deux ne dit jamais  vraiment à Dylan la vérité. Il essaie de comprendre qui est vraiment le fou. Voilà en quelque sorte le début de son retour dans la famille.
NESTOR: Il y a un événement dans le premier épisode qui déclenche beaucoup de ce que tu/ Dylan traverse, qui t'envoies dans un voyage d'enquête - y compris sur ton propre frère.

Est-ce que cela veut dire que nous allons commencer à voir vos personnages Romero et Dylan interagir plus et comparer leurs notes?
 
NESTOR: Je serais ravi que cela se produise. Je pense que ce serait bien. Je pense que j'ai essayé l'année dernière, mais toi / Dylan tu n'as pas aimé  ma proposition. Peut-être que tu te joindras à moi cette année. Je ne sais pas.
MAX: Ouais. Peut-être vers [la fin].
NESTOR: [Rires] Jusqu'à présent, nos mondes ne sont pas entrés en collision.
Je ne vois Max qu'entre deux scènes.

D'après ce que nous avons vu, Romero pourrait avoir la chance de se rapprocher de la famille cette année.
 
NESTOR: Je ne veux pas dévoiler quoi que ce soit . Nous verrons.

A quoi ressemble un de ces jours où vous travaillez avec Freddie et qu'il fait ces scènes. Comment est ce pour vous en tant qu'acteur?
 
MAX: Quand il est Norma [aka "Mother"]? c'est beaucoup de plaisir. J'aime faire des scènes comme ça, en général,  je suis celui qui le fait .c'est une chose intéressante à jouer. Nous savons aussi que Vera et Norma à ce stade a certaines de ses petites manies. C'était amusant. Lui et je me suis assis là  et  j'ai dit: 'Qu'est-ce que je fais ? Que faire si je fais cela " -
NESTOR: Parfois Vera enregistre ses répliques afin qu'il puisse entendre sa voix?
MAX: Ouais, donc il peut entendre sa voix. Une des choses quand il sort les baies noires ... Vera /Norma dit toujours, "J'ai cuisinée une bonne tarte." Bonne ceci, bonne celà. Tu dois appeler les baies noires bonnes.
NESTOR: C'est en fait très australien.
MAX: A oui?
NESTOR: Ils appellent la nourriture bonne. Ma femme est australienne. Je vais dans un magasin et tout le monde parle de cette façon de la nourriture . Je ne sais pas. Les Britanniques, peut-être.
MAX: c'est amusant. Jusqu'à présent cette année, je ne sais pas si j'ai pu l'entendre encore. Il y a beaucoup de temps cependant.
NESTOR: Nous arriverons à le voir cette année à coup sûr. Mais peut-être pas pour nos personnages.
MAX: Si ma mémoire est bonne, Romero n'a pas vu Norman en Norma , mais Dylan oui.

Du plaisir cette saison, peut-être que plaisir n'est pas le bon mot, mais en voyant Norman essayant de tout remttre sur la  faute à Norma - comme tous les problèmes qu'il a. Pouvez-vous parler un peu plus de l'ajout de cet élément dans la série?
 
NESTOR: C'était dans le deuxième épisode. c' est un épisode très fort. Ouais, il est si délirant qu'il implique effectivement sa mère dans toutes les choses. Il commence à tout mettre ensemble. c' est un grand morceau de l'écriture, parfaitement joué par eux.

Est-ce que c'est quelque chose qui va continuer, qu'il continue d'essayer de tourner la faute sur Norma, en disant qu'elle est folle?
 
NESTOR: Je pense que vous le verrez . Vous le verrez certainement plus. c'est encore illusoire. Je pense qu'il pourrait y avoir un moment de lucidité, mais un peu. Il y en aura cependant. J'en dis trop. . . Il est un peu comme délirant ,il implique effectivement sa mère. Il commence à assembler les choses et c'est juste un grand morceau de l'écriture.


Romero a eu une réaction très violente l'année dernière quand il a été comparé à son père. Pouvez-vous nous en parler?
NESTOR: Bob Paris (Kevin Rahm) a apporté cela. c'est quelque chose dont j'ai parlé à Kerry [Ehrin] à propos, de son histoire. Il était chez les marins et je pense qu'il est entré à la police avec quelques notions idéalistes de la justice et de faire les choses d'une manière différente à White Pine Bay que son père l'avait fait. Mais il  est tombé   sur la réalité de la politique et d'avoir à travailler avec le système. Nous avons parlé de développer son propre sens de la justice de sorte qu'il soit aussi à l'aise autant qu'il pourrait être avec son propre paradigme de morale et de justice et d'être le juge et bourreau, tout en un.

 
Chaque saison semble explorer une autre partie de la ville, que ce soit la politique ou la culture. Y'a t'il autre chose qui se passe que la série va explorer cette saison?
NESTOR: oui. Ce qui est formidable à propos de la saison est que nous explorons la santé mentale. ça ne semble pas si cinématographique, mais vraiment la façon dont ça a été écrit e,xplore le traitement et je pense que ça doit être abordé à un moment donné. À un certain point Norma doit se rendre compte, "D'accord, je ne peux évidemment pas laisser cela continuer." Donc, nous découvrons que, dans la profondeur c'est très bien fait .
MAX: Et l'amour. Je pense juste aimer comme un thème global , est totalement exploré.
NESTOR: Absolument.
Cela fait beaucoup de profit pour ce qui a été mis en place : les relations, la dynamique et aussi ce qui concerne la santé mentale de Norman.

Qu'attendez vous avec impatience à propos de réaliser [votre épisode]?
NESTOR: c'est un tel cadeau de réaliser et aussi de travailler avec les matériaux en tant qu'acteur.c'est tellement un riche matériel. Pour essayer de faire la justice en tant que réalisateur, c'est un peu intimidant parce que vous voulez livrer ce qui a été écrit et nous espérons ajouter quelque chose. Lorsque nous avons un casting, comme ces gars-là, c'est beaucoup plus facile. Et l'écriture, quand elle est si forte, vous voulez presque laisser jouer. Nous avons aussi une équipe phénoménale et j'ai eu de l'aide incroyable Je l'ai fait l'année dernière  puis à nouveau cette année, et il y a de nouveaux membres qui sont venus m'aider - en particulier les meilleurs. Et quelqu'un d'autre , à droite doit aussi en parler, Max?
MAX: [Rires] Oui, mais ce n'est pas avant l'année prochaine. J'ai juste eu [cette chance cette année]. Honnêtement, les connaitre tous, depuis presque quatre ans maintenant, personne ne se prépare plus et fait plus de devoirs. Donc, c(est un peu comme cette chose formidable parce c'est un peu fou. Mais c'est irréel parce que ton amour pour la série en général et à quel point tu te soucies de chaque chose et chaque petit détail minuscule c'est génial. Nous voyons  combien non seulement il aime agir, mais il aime diriger aussi bien. l'épisode de l'année dernière "était super je suis sûr que cet épisode sera tout aussi bon.
NESTOR: Aww, merci. c(est un régal. c'est vraiment un cadeau et cette partie n'est absolument pas perdue sur moi. Pour se rendre au travail avec talent , dans le conseil d'administration c'est extraordinaire et aussi juste incroyablement - juste un groupe formidable.
MAX: Et nous avons une grande équipe aussi. Notre équipe est géniale et tout le monde je me sens comme aussi, dans l'équipe, ils se soucient. Tout le monde se soucie quand quelqu'un réalise.
NESTOR: Tout le monde a la propriété de la série. Tu le sens. Les gens ont renoncé à d'autres emplois pour rester à bord , ce sont les membres de l'équipe qui ont des valeurs et de l'amour. Je sais que je parle à des gens dans le bureau et nous sommes tous d'accord ,nous sommes tellement gâtés. Nous allons avoir un réveil brutal quand ces era fini parce que d'autres séries ne fonctionnent pas comme ça normalement. Nous obtenons des scripts 3-4 mois à l'avance. Cela ne se fait pas et les scripts sont si bien écrits et si riches. Tout est en couches , attribué à Kerry et Carlton et tous nos écrivains. ça
va être difficile de quitter la série.

 
Qu'est ce que ça fait de partager  cette dynamique entre acteurs avec qui vous avez joué et maintenant dirigés ?
NESTOR: Vous apprendrez beaucoup sur les acteurs quand vous devez leur demander de faire quelque chose. Mais c' est un groupe très généreux. c' est un processus. Freddie a fait beaucoup de devoirs. Beaucoup de devoirs. Il vient donc très préparé avec quelques idées. Vera se prépare mais fait plus de larges coups et compte davantage sur la réalisation au cours de la journée pour la guider. Elle a aussi tellement de matériel et  tant de grands discours.. Max, t'es plus comme Vera.
MAX: Je suis un peu quelque part entre les deux. Je vais faire les devoirs, mais je ne vais jamais faire quelque chose avant que j'y arrive parce que j'ai toujours remarqué dans cette industrie ce genre de choses peut changer . Ils viennent et ils vous remettent 8 pages et ils vous disent ," ceci est ce que vous faites. "Et vous êtes comme,"Mais je viens d'apprendre ces 8 pages! "Vous savez? Donc, pour des moments comme ça où j'ai tout préparé, je sens  parfois comme une sorte de martelement en moi-même, je sens que je vais jouer dans un sens. Honnêtement, on ne sait jamais comment un autre acteur va faire quelque chose. Qu'est-ce qu'ils vont faire, ce qu'ils vont faire et comment la scène va changer et tout d'un coup, ça commence et vous vous retrouvez là et vous vousdites "Wow, c'est pas comme ça que je l'avais vu
, mais c'est en fait beaucoup mieux de cette façon. "
NESTOR: Ouais, et tu en quelque sorte comme ça . Vera est comme ça aussi. Elle aura préparée beaucoup émotionnellement, mais il y a beaucoup de marge de manoeuvre pour elle. Freddie le fait aussi. Je pense que la plupart vient de son accent. Donc, il travailler dessus et il est tellement incroyable . Je ne sais pas à propos d'Olivia. Quel est son processus?
MAX: Je ne sais pas. Je ne connais  pas son processus.
Je veux dire qu'elle doit travailler sur l'accent aussi.

 
Quel a été le processus pour diriger un épisode?
MAX: Je voulais vraiment réaliser et c'est venu juste à la saison 3. Carlton [Cuse] et Kerry m'ont appelé et m'ont  dit: "Hey, tu veux réaliser  un épisode?" Je me suis dit, "Ouais, j'en serais ravi : et elles m'ont dit:' tu sais, on aura  probablement pas de chambre pour les écrivains dans la saison 4, mais comme on peut t'assurer que tu dirigera un épisode dans la saison 5. "Je me suis dit," génial. Je ne me soucie pas de l'épisode. "Donc, c'est probablement une bénédiction que ce ne soit pas cette année. Réaliser n' est probablement pas une chose facile et celà exige beaucoup de travail et beaucoup de préparation et ne ce moment, c'est important d'être à la maison autant que possible. Alors, je vais entrer dans la réalisation la saison prochaine. ça me permet d'obtenir un peu de sommeil, commencez tôt.

Sentez -vous que le cerveau "acteur" fonctionne pareil que le cerveau "réalisateur"? Sont-ils indépendants ?
NESTOR: Je ne l'ai fait qu'une fois, donc nous allons voir ce qui se passe la prochaine fois.  Comme cela était ce que je savais. J'ai donc approché la saison du côté acteur. Mais vraiment à travers les objectifs d'un acteur dans chaque scène ,je tente avec l'aide de l'équipe et je dis : "D'accord, voilà ce que la scène est . Ceci est ce que chaque personnage veut. "Alors je vais venir avec une liste , puis ils vont venir avec une autre et je me dis ," C'est tellement mieux. Allons-y ".
MAX: c'est génial la façon dont ils te apportent cette [perspective] parce qu'on finit avec beaucoup d'administrateurs qui sont à peu près juste les directeurs techniques, ce qui est génial, mais en tant qu'acteur, c'est rafraîchissant de pouvoir disposer d'un réalisateur qui est un acteur et qui peut se rapporter à vous et aux personnages et toutes ces choses. D'une certaine manière, je pense que ça finit par être vraiment utile, car il le voit à partir de son point de vue. Ensuite, il y a des moments où je suis comme, "Nestor, ce n'est pas la façon dont je le fais."
NESTOR: [Rires] Je dois vous dire, il y avait quelques moments où ils étaient comme, "Oh tu réalises?" Ou comme "Oh mon dieu. Je dois prendre des notes de toi maintenant? "
MAX: Oui, je lui ai donné de la merde le premier jour à coup sûr. Comme, "Ne viens pas t ne me dis pas comment faire cette scène, mon pote. Tu va
configurer la caméra et tu tournes "

 
Y at-il quelque chose que vous pouvez spoiler ,que vous êtes vraiment excité de faire dans votre épisode en tant que réalisateur?
NESTOR: c'est intéressant. L'année dernière, l'épisode que j'ai réalisé , il y avait beaucoup d'activité. Il y avait un grand coup. Il y avait beaucoup de mouvements ou de déplacement partout. Ce fut un défi . Ce fut une série plus physique et beaucoup se passe dans cet épisode. Il y avait beaucoup de mouvement, le mouvement d'action et d'intrigue dans 'histoire. Celui-ci est un épisode beaucoup plus calme, et  j'aime. Alors maintenant, je reçois une chance d'avoir une idée de ce que ce monde est. Non pas que l'autre n'était pas aussi nuancée mais c'était plus à "deux mains" dans un grand nombre de scènes - deux personnes se manipulant- donc je suis vraiment impatient . En tant qu'acteur, c'est des choses que j'aime - ces scènes. Donc, j'espère, que je ne vais pas les bousiller.

 
BATES MOTEL a été confirmée pour cinq saisons. Vous sentez-vous comme en pleine course vers une falaise ou est ce plus une lente brûlure?
NESTOR: Nous ne savons pas où cette falaise est pour chaque personnage  ou même s'il y en a une pour la série. Nous ne savons pas tout . Honnêtement, il y a quelques grands traits, mais certainement pas individuellement,.
MAX: De toute évidence, ils ont une idée. Mais je pense qu'il y a aussi des morceaux qui sont encore en réglage de fin.
NESTOR: Il y a des parties mobiles. Ce qui nous est arrivé sur LOST. Les écrivains et Damon [Lindelof] avaient une idée d'où ils allaient à la fin. Mais il y a eu beaucoup de pièces mobiles entre et je pense qu'ils ont toujours eu une idée de la façon dont ils voulaient  y mettre fin.
Il y a certainement des morceaux qui changeront tout le temps.

Comment approchez vous de cette destination, nest ce que vous êtes plus nerveux pour votre personnage au fil du temps?
NESTOR: [Rires] On ne sait jamais. Vous ne savez jamais ce qui peut arriver ou ce qui est dans le coin. Donc, je suppose que ce qui est excitant pour nous autant que pour les téléspectateurs - ce qu'ils font prendre de grands risques, pas  la série, mais les écrivains. Donc,ça peut être une merveilleuse journée ou pas pour nous.

 
Qu'est-ce que vous êtes le plus heureux que les gens voient dans la quatrième saison ,pas  vu auparavant dans la série?
NESTOR: Eh bien, elle est différente. c'est une autre saison. Je pense qu'il y a beaucoup de manipulation certainement de la partie de Norman. Nous voyons sa transformation de Norman Bates de "Psycho".  ce que Max dit est vrai, qu'il y a beaucoup d'amour. Donc, ceci est un moment où la série peut respirer et donner au spectateur, peut-être bien pour certains, peut-être des émotions. Nous allons donc voir la différence.
MAX: Eh bien, ne pas perdre les aspects "Psycho" , je pense que pour moi-même, que en tant que spectateur, je suis du genre a être excité à ce sujet, juste regarder Norman perdre de plus en plus la raison. Donc, la saison 4 est vraiment la saison où vous commencez à obtenir cela.
NESTOR: Il n'est plus aussi innocent .

Est-ce que vos personnages se sentent menacés individuellement par Norman ?
MAX: Je pense que peut-être au début,, Dylan le sent un peu et je pense que Dylan se détend un peu sur la saison aussi.
NESTOR: Je préfère ne pas vous le dire. Je vais vous faire savoir que mon interaction avec lui est assez minime dans les deux premiers épisodes . Je pense que dans la tête de  Romero ,il sent  qu'il y a certainement une menace pour sa mère. Romero sent comme si Norman était une menace pour tout le monde autour .

Ecrit par maelysmiss 
Activité récente
Actualités
Emma & Dylan, un couple romantique

Emma & Dylan, un couple romantique
La Saint Valentin est une journée consacrée à l'amour entre deux êtres et nous ne pouvions pas...

Norman a un nouvel ennemi !

Norman a un nouvel ennemi !
Deux bad guys s'affrontent pour être interviewées dans le magazine Scarlet ! Le duel est dangereux...

Recrutement

Recrutement
Depuis 4 ans en tant qu'AP du quartier, j'ai décidé de quitter mon poste pour vaguer vers d'autres...

Vera Farmiga dans When They See Us

Vera Farmiga dans When They See Us
Vera Farmiga est à l'affiche de la future série de Netflix When They See Us. Les quatre épisodes de...

Olivia Cooke dans une romance SF

Olivia Cooke dans une romance SF
Olivia Cooke (Emma) a un nouveau projet. Elle va partager l'affiche avec Jack O'Connell (Skins) dans...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage
Téléchargement
HypnoRooms

sanct08, Hier à 13:14

Encore 2 jours pour participer à l'animation sur The X-Files !

Miniheart, Hier à 13:25

Venez commenter les dernières news sur le quartier Heartland, on attend votre passage

emeline53, Hier à 13:46

Hello le sondage sur The Fosters est toujours en cours, pas besoin de connaître la série pour voter ! Venez (re)découvrir le quartier

ShanInXYZ, Hier à 16:17

Concours d'écriture chez Doctor Who : Inventez votre compagnon pour le Docteur, n'hésitez pas à partager vos idées

lolhawaii, Aujourd'hui à 01:59

Nouvelle news sur le quartier MacGyver pour expliquer comment le covid-19 a t-il impacté la saison 4 de la série. Qui vient le lire ? ^^

Viens chatter !

Change tes préférences pour afficher la barre HypnoChat sur les pages du site